billet-bannière

J’ai une solution, et alors?

Quand une personne m’interpelle sur un problème, je me mets en mode solution. Il arrive donc que j’en trouve une.

Ce qui se passe ensuite est important parce que cela peut déterminer la nature de notre relation.

Première possibilité: j’impose ma solution. Parce que je suis manager, parce que je suis expert, parce qu’il y a urgence.

Deuxième possibilité: je propose ma solution. Parce que je pense qu’elle peut améliorée, affinée. Refusée, aussi.

Troisième possibilité: je range ma solution. Parce que je suis convaincu que nous en trouverons une meilleure ensemble.

Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients, mais ce qui est sûr, c’est que se donner ces trois choix est mieux que ne pas s’en donner du tout.

Sur le même sujet

billet-bannière

Je bosse donc je suis

L’épisode 170 de Leadershift est dédié à la question de la raison d’être professionnelle, aussi appelée Personal Why ou Personal Purpose par bon nombres d’auteurs

billet-bannière

Une app à la rescousse!

Une de mes connaissances m’a soufflé une idée géniale. Être un-e manager en 2021, c’est dur: en plus de faire tourner le business, on leur

billet-bannière

Recrutement cultivé

Si toutes les entreprises étaient « dynamiques et humaines » et si tous les postes offerts étaient « stimulants et enrichissants » dans des cadres de travail « flexibles et