Il était une fois un consultant qui avait des idées mais pas toujours confiance dans ses capacités à les réaliser.

Du coup, pas facile d’innover: des graines, des débuts, des schémas, … pas de problème. Des nouveaux produits?

Zéro.

Pourtant, dans mon domaine, c’est essentiel: raconter les mêmes âneries pendant vingt ans est le plus sûr chemin vers la ruine et l’oubli #âmepoétique.

Comment faire?

A force d’essayer, voici ce à quoi je suis arrivé pour concrétiser mes idées:

1) A deux (ou plusieurs), la concrétisation arrive par le simple fait de la pression sociale: “Tu fais ça pour dans quinze jours?” est bien plus puissant que “Je le ferai pour dans quinze jours…”. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup: tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

2) Un éléphant se mange facilement en tranches très fines: mes projets sont toujours compliqués. Peut-être parce que je veux tout faire parfaitement du premier coup. Sûrement, même. Le remède est donc évident: simplifier, découper, commencer. Et surtout dire à la petite voix d’aller voir à Mar-a-Lago si Donald Trump y est #procrastination

✅ Take-away du jour: deux éléphants en fines tranches vont plus loin qu’un consultant dans son coin.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print