billet-bannière

Room to think: influence sur la vie privée et l’être humain

L’impact de cette crise sur la vie privée est perçu de manière très différente, et pourtant beaucoup de choses sont similaires:

  • Nous découvrons que moins de voyages signifie aussi moins de stress.
  • Nous nous souviendrons des moments intenses en famille : les belles choses deviennent plus belles, les mauvaises choses deviennent pires.
  • Pour beaucoup, le confinement a représenté une libération (sortir de la roue du hamster – pour un moment).

Pendant cette crise, de nombreux processus, règles et structures ont été brisés; c’est peut-être exactement pour cela que les gens et leur personnalité ont été si fortement perçus.

🚨 Voici quelques-unes des conclusions de nos partenaires d’interview :

  • Il devient nécessaire de savoir qui a vraiment du potentiel, certains talents ne deviennent visibles qu’en cas de crise, car c’est alors que commence pour eux la zone d’apprentissage.
  • Prendre des décisions, être courageux, assumer des responsabilités n’est pas qu’une question de personnalité – le contexte compte.
  • Nous aurons besoin de plus de personnes capables de faire face à un monde VUCA (Volatile, Uncertain, Complex, Ambiguous); la COVID-19 est un symbole d’un monde VUCA.
  • Le facteur décisif pour vivre la crise au mieux possible est la compétence sociale.

Cliquez ici pour obtenir le rapport en français: https://bit.ly/3dRNNJt ou auf Deutsch https://bit.ly/34nJEda

Sur le même sujet

billet-bannière

Je bosse donc je suis

L’épisode 170 de Leadershift est dédié à la question de la raison d’être professionnelle, aussi appelée Personal Why ou Personal Purpose par bon nombres d’auteurs

billet-bannière

Rodolphe le renne et le leadership

C’est de saison: la chanson « Rudolph the Red-Nosed reindeer » résonne dans les centres commerciaux, les magasins et les chaumières. Avez-vous jamais écouté les paroles? Les

billet-bannière

Recrutement cultivé

Si toutes les entreprises étaient « dynamiques et humaines » et si tous les postes offerts étaient « stimulants et enrichissants » dans des cadres de travail « flexibles et