Un article que je lisais récemment parlait du processus de deuil nécessaire pour bien vivre une période de changement. Dans l’article, l’auteur met le doigt sur notre tendance (naturelle) à dire “quand ça reviendra à la normale”.

❗ Phrase dangereuse à plusieurs titres ❗

Revenir à la normale, c’est retourner à nos habitudes, dans notre zone de confort – et nier par là-même la réalité du changement qui s’est déjà produit, comme un exercice futile de voyage dans le passé.

Ensuite, cette normale est-elle objectivement meilleure que la situation actuelle? Nous ne pouvons pas vraiment faire confiance à son évaluation par notre intuition, grande consommatrice de biais cognitifs.

Enfin, la situation actuelle peut révéler des opportunités à saisir. Rester accroché-e à la situation précédente nous empêche de les percevoir, et ainsi de nous adapter.

Attention donc à ne pas “revenir à la normale”: prenons plutôt des repères pour continuer à avancer.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print