Femmes

La même semaine, les yeux embués de larmes, deux jeunes femmes me confient leurs ressentis face à la misogynie présente dans leur entreprise.

La même semaine, plusieurs femmes, à qui je pose la question “Mais les hommes, dans votre entreprise, ils n’agissent plus comme ça?”, me répondent: “Si.”

La même semaine, j’ai honte d’être un homme.

Cela suffit.

Cela suffit, de penser que parce que mon interlocuteur est une jeune femme, elle est moins pertinente.
Cela suffit, de penser que parce que mon interlocuteur est une jolie femme, elle est idiote.
Cela suffit, de penser que parce que mon interlocuteur est une femme ambitieuse, c’est une salope.
Cela suffit, de penser que parce que mon interlocuteur est une femme, elle n’a pas sa place.

Les mots sont forts, mais j’en ai marre.

Marre de voir des femmes pleurer de colère.
Marre de voir des compétences bafouées.
Marre de voir des dignités secouées.

Messieurs, à nous de jouer. Arrêtons les blagues misogynes, dénonçons les comportements inadéquats, remettons nos congénères à leur places quand ils dépassent les limites.

Mesdames, à vous de jouer. Dites-nous quand vous êtes mal à l’aise; révoltez-vous contre les comportements discriminants à votre encontre, serrez-vous les coudes quand l’une d’entre vous est prise à parti.

Ensemble, rétablissons l’équilibre dans un monde du travail qui en a besoin.

Sur le même sujet

Détachement passionné

Je débriefais un mandat de scan de culture d’entreprise avec deux collègues quand l’une d’entre elles nous sort une phrase qui fait image Insta très

Room to think: leadership

En temps de crise et de changement, le succès réside à bien des égards dans la communication, l’ouverture et la flexibilité des dirigeants et des

Partir

Quitter son emploi, son job, son travail. Son ordinateur, son bureau, son étage, son bâtiment. Ses tâches, ses emails, ses activités, ses réunions. Ses collègues,

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print