sleep

Apprendre dormir apprendre, la recette d’un apprentissage efficace

Des chercheurs de l’Université de Lyon (voir [1]) ont mené une expérience intéressante pour répondre à la question suivante: comment le sommeil aide-t-il l’apprentissage?

Dormir aide à apprendre

Le fait que dormir aide à apprendre est un phénomène connu. Si je vous demandais comment vous faites (ou devriez faire), vous diriez certainement que vous dormiriez après une belle journée d’apprentissage: cela “consolide” les savoirs, cela grave les souvenirs sur le disque dur de votre mémoire à long terme. En fait, le processus est le suivant: les apprentissages consistent en la réactivation de réseaux de savoirs existants, suivis par l’intégration des nouvelles données dans ces réseaux; un peu comme si vous ouvrez un document Word existant et que vous modifiez le contenu avant de sauvegarder votre travail. D’ailleurs, le sommeil permet de consolider des souvenirs qui n’étaient pas accessibles juste avant l’endormissement: je ne me souviens plus de la réponse à une question alors que je l’ai apprise le jour même, mais la réponse me vient le lendemain après mon sommeil.

Apprendre dormir apprendre

La question est maintenant de savoir s’il n’est pas possible de faire mieux, et la réponse est: oui!

La meilleure méthode pour apprendre consiste à intercaler une période de sommeil entre deux sessions d’apprentissage. Il vaut donc mieux travailler un sujet pendant 2 heures, puis dormir, puis retravailler le sujet pendant 2 heures le lendemain, plutôt que travailler 4 heures le même jour. En effet, les mécanismes de la mémoire se basent sur deux paramètres: la disponibilité du souvenir et sa profondeur. Un travail sur 4 heures favorisera le premier paramètre mais pas le second parce que l’activité effectuée le même jour interférera avec la consolidation en mémoire: vous aurez l’impression de mieux savoir à la fin de votre session de travail, mais en fait, l’apprentissage sera superficiel. La performance de la méthode apprendre-dormir-apprendre est supérieure aussi bien après une semaine (36% de mieux) qu’après 6 mois (presque trois fois mieux, +167%) !

Dormir après une session d’apprentissage, c’est bien. Dormir entre deux sessions, c’est mieux.


[1] Relearn Faster and Retain Longer: Along With Practice, Sleep Makes Perfect.Stéphanie Mazza, Emilie Gerbier, Marie-Paule Gustin, Zumrut Kasikci, Olivier Koenig, Thomas C. Toppino, and Michel Magnin, Psychological Science, October 2016, vol. 27 no. 10, 1321-1330, DOI: 10.1177/0956797616659930

Partagez cet article