leadershift-podcast-bannière

Episode 145 // Responsabilité inconditionnelle – Conscious Business

Responsabilité inconditionnelle

Response-abilité est votre capacité à répondre à une situation.

La Response-abilité, c’est regarder ses cartes et en tirer le meilleur parti (lien avec épisode 92 et les cercles de S. Covey).

L’expérience du stylo

Je prends un stylo et le laisse tomber par terre. Puis je demande au groupe : « Pourquoi le stylo est-il tombé ? ».

Gravité? Facteur externe (je ne peux rien y faire)

Je l’ai lâché? Facteur interne (je peux y faire quelque chose)

Blâme inconditionnel: Victime

La victime ne prête attention qu’aux facteurs qu’elle ne peut pas influencer.

Lorsque les choses tournent mal, la victime cherche à rejeter la faute sur quelqu’un d’autre.

Lien avec l’erreur fondamentale d’attribution:

  • Les autres ont un problème: c’est leur « faute » (facteurs internes)
  • J’ai un problème: c’est la faute des conditions extérieures => je ne peux rien y faire!

Les questions permettant de recueillir l’histoire de la victime sont les suivantes :

  • Que vous est-il arrivé ?
  • Qui vous a fait du tort ?
  • Pourquoi pensez-vous qu’ils vous ont fait cela ?
  • Qu’auraient-ils dû faire à la place ?

Mon exemple: client avec lequel je ne suis pas aligné => victime = désaccord sur leur stratégie, leur manière de faire => râle, pas constructif => player: je prends mes responsabilités et j’arrête

Responsabilité inconditionnelle: Acteur.rice

L’acteur.rice prête attention aux facteurs qu’il peut influencer ou sur lesquels elle peut agir

Changer notre langage de la troisième à la première personne, de la causalité extérieure vers la responsabilité personnelle :

  • « C’est sans espoir » à « Je n’ai pas encore trouvé de solution ».
  • « Quelqu’un devrait faire le premier pas. » à « Je pourrais faire le premier pas. »
  • « Ce n’est pas possible. » à « Je choisis de ne pas le faire. »
  • « Tu me mets en colère. » à « Quand tu parles comme ça, je me sens en colère. »
  • « Je dois partir », puis « Je veux partir ».
  • « Je n’ai pas le temps (ou l’argent). » à « Je préfère me concentrer sur d’autres priorités. »

Se débarrasser du conditionnel, du verbe essayer.

Les questions permettant d’obtenir l’histoire du joueur sont les suivantes :

  • Comment avez-vous contribué (en agissant ou en n’agissant pas) à créer cette situation ?
  • Comment avez-vous répondu à ce défi ?
  • Pouvez-vous penser à un plan d’action plus efficace que vous auriez pu adopter ?
  • Auriez-vous pu faire des préparatifs raisonnables pour réduire le risque ou l’impact de la situation ?
  • Pouvez-vous faire quelque chose maintenant pour minimiser ou réparer les dommages ?
  • Que pouvez-vous apprendre de cette expérience ?

Cette responsabilité inconditionnelle permet de faire grandir les gens parce qu’ils se rendent compte qu’ils ont du pouvoir sur leur condition (et leur avenir).

C’est la première des 3 qualités essentielles que Kofman décrit dans Conscious Business:

  • Responsabilité inconditionnelle
  • Intégrité essentielle
  • Humilité ontologique

La suite au prochain épisode!

Episodes sur le même sujet

Partager cet épisode

coaching-pour-dirigeant-coach-vm
Bonjour, c'est Vincent. Vous semblez intéressé-e par ce que je fais?

En échange de votre adresse mail, je vous envoie un petit cadeau de bienvenue dans mon groupe de contacts: les 10 commandements du bon collaborateur.

Maximum un message par mois, et vous pourrez vous désabonner quand vous voulez. On y va?