stocksnap-book-LuisLLerena-small

DevOrg Now

Humble changement

Difficile changement

Je veux changer.

Pour une raison ou une autre, parce que j’ai mal vécu un événement, ou parce que j’apprécie une nouvelle manière de faire, je décide que je dois changer. Perdre du poids, améliorer mon réseau professionnel, lire plus de livres, renouer des liens avec ma mère, apprendre à jouer d’un instrument de musique. La liste est longue et vous appartient.

Cependant, peu de ces changements voient le jour. Ils restent une intention atrophiée par le rush journalier, un espoir de changer refoulé par le stress des activités quotidiennes. Comment faire pour éviter cette fatalité?

Revenons à former pour transformer

Voyez-vous, je m’intéresse à ce sujet parce que, comme le dit mon slogan, la formation doit mener à une transformation, aussi petite soit-elle, afin qu’elle soit utile. L’habitude que j’observe dans les offres de formations à ma disposition est de bourrer le cours de contenu afin que les participants (et le client payeur) en aient pour leur argent. Rien de mieux qu’un beau classeur fédéral plein de contenu pour mériter un joli tarif journalier. Quelques fois déjà, j’ai moi-même vécu la situation dans laquelle j’ai submergé les participants avec des objectifs et du contenu pour plaire à mon donneur d’ordre. Résultat? Démotivation, désengagement. La tâche est trop lourde, le saut est trop long. Je reste à ce que je sais faire.

Humble changement

Pourtant, la solution est simple. Presque trop simple. “Perdre du poids”, c’est vite dit, mais ça veut dire quoi? Un kilo par jour? Cinq centimètres en moins au tour de taille (pour nous, les hommes) ou de hanches (pour vous, les femmes)? La première chose à faire est de définir précisément ce que je veux obtenir. Je peux appeler cela un objectif, ou un but. L’important est qu’il soit précis. Ceux d’entre vous qui ont suivi des cours de management reconnaîtront le “S” de l’objectif SMART dont il existe plusieurs versions: “S” pour “Spécifique”. La seconde chose à faire est de définir de petits incréments faciles à mettre en place et qui dureront. Cela correspond à la lettre “R” du SMART, “R” pour “Réaliste”. Souvent la lettre la plus vite traitée pendant les cours, mais qui s’avère la plus critique: l’objectif le plus spécifique, le plus mesurable, le plus attractif, le plus borné dans le temps, ne restera qu’un objectif stérile s’il n’est pas réaliste. Bien sûr, notre ego en prend un coup. Oui, je ne suis pas capable de faire un grand saut d’un seul coup. Oui, je dois être patient. Mais la récompense est là, bien présente: le changement aura lieu parce que chacun de ces petits pas est facile à intégrer dans notre vie quotidienne. J’aurais presque envie de changer cette lettre “R” en “H”, pour “Humble”. Pas SMART, mais SMAHT (qui correspond de toutes façons à la vraie prononciation anglaise!).

Plutôt que de dire “Je veux perdre du poids”, je dirai “Je veux perdre un kilo par mois pendant six mois”. Ou même mieux: je dirai “J’arrête de manger du chocolat le soir devant la télé pendant ces 4 prochaines semaines”. C’est moins “Wow!” mais bien plus réaliste. Au lieu de dire “Je veux lire plus de livres”, je dirai “Je me réserve deux heures par semaine pour lire un livre policier”. Plus facile. Plus direct. Plus humble. Humble changement.

Quant à moi, définitivement plus de formations-poubelle dans lesquelles je goinfre mes participants. Plutôt un régime ascétique oriental. Le changement est plus proche d’une discipline de vie que du rêve éveillé.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Cet article pourrait vous intéresser!

Bonjour, c'est Vincent. Vous semblez intéressé-e par ce que je fais?

En échange de votre adresse mail, je vous envoie un petit cadeau de bienvenue dans mon groupe de contacts: les 10 commandements du bon collaborateur.

Maximum un message par mois, et vous pourrez vous désabonner quand vous voulez. On y va?