leadershift-podcast-bannière

Episode 89 // Pour en finir avec: le MBTI

MBTI = Myers Briggs Type Indicator

Myers, Briggs? 2 vieux bonhommes?
Non: mère (Katharine Briggs) et fille Isabel Briggs Meyers (fille)!

Pas de formation en psychologie; bonnes intentions
Katharine lit Jung dans les années 20 => ses types sont basés sur ceux de Jung, eux-mêmes basés sur ses observations (et c’est tout).
D’ailleurs, tout baser sur une seule source est très risqué en science, et généralement pas la norme.

Très bien vendu à une époque où les organisations cherchaient un fit entre personnes et fonction (militaires): années 40
=> un gros business (2 milliards USD…)

Pourquoi pas « test »? Elles ne voulaient pas quelque chose qui juge les personnes comme beaucoup de tests de l’époque (QI, etc…); d’ailleurs, peu importe le résultat du test, tu es un winner… Alors qu’avec QI ou Big5…

« Indicateur » est plus flou et permet de s’échapper quand la pression s’accentue pour démontrer la fiabilité ou la validité du « test »

4 dimensions, 2 possibilités par dimension = 16 types de personnalité
– Monde préféré: Extraversion (monde extérieur) / Intraversion (monde intérieur)
– Information: Sens (se fier à l’information reçue) / Intuition (interpréter l’information)
– Décisions: Thinking (logique) / Feeling (émotions)
– Structure: Judging (décider) / Perceiving (recueillir)

L’instrument MBTI trie les personnes en fonction des préférences et ne mesure pas les traits, les capacités ou le caractère – ce n’est PAS un test de personnalité. C’est un indicateur de la manière dont nous traitons l’information.

Critiques sur la théorie:
– La théorie de base est pseudoscientifique mais le MBTI mesure bien quelque chose: notre traitement de l’information et c’est tout
– Les 4 lettres de votre profil de préférences sont binaires, mais le MBTI se défend d’être binaire; scientifiquement, on a plutôt un continuum
– Le MBTI prétend ne pas mesurer votre personnalité, mais les 4 lettres forment un test de personnalité (selon le site MBTI)
– Certaines dimensions sont corrélées entre elles: si je suis bon dans une, je serai bon dans l’autre => ce n’est pas le but puisque nous voulons décomposer notre capacité à traiter l’information
– Certains extrêmes de l’axe (opposés dans le MBTI) ne le sont pas (e.g. T et F)
– Il manque une dimension de la personnalité humaine: la stabilité émotionnelle (pouvoir prédictif énorme)
– « La plupart des psychologues de la personnalité considèrent le MBTI comme un simple Fortune Cookie élaboré » (Robert Hogan)

Critique sur l’inventaire:
– Self-reporting (tous les tests de personnalité)
– Entre 35% et 70% des personnes qui repassent le test après 5 semaines obtiennent des résultats différents
– Le test ne prédit pas la performance au travail (mais aucun test ne le fait)
– Entre un tiers et la moitié des publications sur le MBTI sont financées par des pro-MBTI (c’est un business!)

Mais *ça* marche:
– Effet Barnum:
○ Des personnes vont voir une description d’eux-mêmes alors qu’il s’agit en fait de traits très généraux
○ Important:
§ Personne croit que le rapport est pour elle, lui correspond
§ Ratio + / – très favorable (MBTI…)
§ Confiance dans la personne qui administre (certification MBTI)
– Biais de confirmation: tendance à rechercher, interpréter, favoriser et utiliser des informations d’une manière qui confirme ou soutient ses croyances ou valeurs

=> non, ça ne « marche pas ».

Ne JAMAIS utiliser:
– Pour recruter: le guide éthique du MBTI stipule que « Il est contraire à l’éthique et, dans de nombreux cas, illégal d’exiger des candidats à un emploi qu’ils suivent le MBTI si les résultats seront utilisés pour éliminer des candidats »; l’objectif du MBTI est de fournir un cadre pour comprendre les différences individuelles et un modèle dynamique de développement individuel ».
– Pour coacher: l’important n’est pas de dire à la personne qui « elle est », c’est de la soutenir dans la résolution pratique de sa demande

Ne PAS s’y fier pour savoir qui vous êtes, quelle est votre personnalité.

Utiliser:
– Pour faire comprendre à un groupe la diversité des comportements et des personnalités,
– Pour indiquer à une personne les manières avec lesquelles elle traite l’information.

Conclusion:
– Avant d’utiliser un outil, posez-vous la question de savoir à quoi il est utile, et dans quel but il a été créé
– Si l’outil a un lien avec la psychologie mais qu’aucun psychologue ne l’utilise, méfiez-vous
– Si l’outil a un lien avec la psychologie mais qu’aucune faculté de psychologie ne l’enseigne, méfiez-vous
– Si l’outil a permis à une industrie multimilliardaire de voir le jour, méfiez-vous

Sources:
https://www.myersbriggs.org/my-mbti-personality-type/mbti-basics/
https://www.myersbriggs.org/my-mbti-personality-type/mbti-basics/reliability-and-validity.htm
https://knowledge.wharton.upenn.edu/article/does-the-myers-briggs-test-really-work/
https://www.theguardian.com/science/brain-flapping/2013/mar/19/myers-briggs-test-unscientific
https://www.quora.com/Is-MBTI-scientific-or-pseudoscientific
https://www.straightdope.com/21344021/does-the-myers-briggs-personality-assessment-really-tell-you-anything
https://en.wikipedia.org/wiki/Myers%E2%80%93Briggs_Type_Indicator
https://www.linkedin.com/pulse/20130917155206-69244073-say-goodbye-to-mbti-the-fad-that-won-t-die/

Restons en contact, inscrivez-vous à notre newsletter!
www.coapta.ch/newsletter

Accès gratuit à toutes nos ressources:
www.coapta.ch/campus

Accès aux archives du podcast:
www.coapta.ch/podcast

Une production COAPTA, copyright 2020 COAPTA Sàrl
Site internet: www.coapta.ch

Episodes sur le même sujet

Partager cet épisode

coaching-pour-dirigeant-coach-vm
Bonjour, c'est Vincent. Vous semblez intéressé-e par ce que je fais?

En échange de votre adresse mail, je vous envoie un petit cadeau de bienvenue dans mon groupe de contacts: les 10 commandements du bon collaborateur.

Maximum un message par mois, et vous pourrez vous désabonner quand vous voulez. On y va?