leadershift-podcast-bannière

Episode 89 // Pour en finir avec: le MBTI

MBTI = Myers Briggs Type Indicator

Myers, Briggs? 2 vieux bonhommes?
Non: mère (Katharine Briggs) et fille Isabel Briggs Meyers (fille)!

Pas de formation en psychologie; bonnes intentions
Katharine lit Jung dans les années 20 => ses types sont basés sur ceux de Jung, eux-mêmes basés sur ses observations (et c’est tout).
D’ailleurs, tout baser sur une seule source est très risqué en science, et généralement pas la norme.

Très bien vendu à une époque où les organisations cherchaient un fit entre personnes et fonction (militaires): années 40
=> un gros business (2 milliards USD…)

Pourquoi pas “test”? Elles ne voulaient pas quelque chose qui juge les personnes comme beaucoup de tests de l’époque (QI, etc…); d’ailleurs, peu importe le résultat du test, tu es un winner… Alors qu’avec QI ou Big5…

“Indicateur” est plus flou et permet de s’échapper quand la pression s’accentue pour démontrer la fiabilité ou la validité du “test”

4 dimensions, 2 possibilités par dimension = 16 types de personnalité
– Monde préféré: Extraversion (monde extérieur) / Intraversion (monde intérieur)
– Information: Sens (se fier à l’information reçue) / Intuition (interpréter l’information)
– Décisions: Thinking (logique) / Feeling (émotions)
– Structure: Judging (décider) / Perceiving (recueillir)

L’instrument MBTI trie les personnes en fonction des préférences et ne mesure pas les traits, les capacités ou le caractère – ce n’est PAS un test de personnalité. C’est un indicateur de la manière dont nous traitons l’information.

Critiques sur la théorie:
– La théorie de base est pseudoscientifique mais le MBTI mesure bien quelque chose: notre traitement de l’information et c’est tout
– Les 4 lettres de votre profil de préférences sont binaires, mais le MBTI se défend d’être binaire; scientifiquement, on a plutôt un continuum
– Le MBTI prétend ne pas mesurer votre personnalité, mais les 4 lettres forment un test de personnalité (selon le site MBTI)
– Certaines dimensions sont corrélées entre elles: si je suis bon dans une, je serai bon dans l’autre => ce n’est pas le but puisque nous voulons décomposer notre capacité à traiter l’information
– Certains extrêmes de l’axe (opposés dans le MBTI) ne le sont pas (e.g. T et F)
– Il manque une dimension de la personnalité humaine: la stabilité émotionnelle (pouvoir prédictif énorme)
– “La plupart des psychologues de la personnalité considèrent le MBTI comme un simple Fortune Cookie élaboré” (Robert Hogan)

Critique sur l’inventaire:
– Self-reporting (tous les tests de personnalité)
– Entre 35% et 70% des personnes qui repassent le test après 5 semaines obtiennent des résultats différents
– Le test ne prédit pas la performance au travail (mais aucun test ne le fait)
– Entre un tiers et la moitié des publications sur le MBTI sont financées par des pro-MBTI (c’est un business!)

Mais *ça* marche:
– Effet Barnum:
○ Des personnes vont voir une description d’eux-mêmes alors qu’il s’agit en fait de traits très généraux
○ Important:
§ Personne croit que le rapport est pour elle, lui correspond
§ Ratio + / – très favorable (MBTI…)
§ Confiance dans la personne qui administre (certification MBTI)
– Biais de confirmation: tendance à rechercher, interpréter, favoriser et utiliser des informations d’une manière qui confirme ou soutient ses croyances ou valeurs

=> non, ça ne “marche pas”.

Ne JAMAIS utiliser:
– Pour recruter: le guide éthique du MBTI stipule que “Il est contraire à l’éthique et, dans de nombreux cas, illégal d’exiger des candidats à un emploi qu’ils suivent le MBTI si les résultats seront utilisés pour éliminer des candidats”; l’objectif du MBTI est de fournir un cadre pour comprendre les différences individuelles et un modèle dynamique de développement individuel”.
– Pour coacher: l’important n’est pas de dire à la personne qui “elle est”, c’est de la soutenir dans la résolution pratique de sa demande

Ne PAS s’y fier pour savoir qui vous êtes, quelle est votre personnalité.

Utiliser:
– Pour faire comprendre à un groupe la diversité des comportements et des personnalités,
– Pour indiquer à une personne les manières avec lesquelles elle traite l’information.

Conclusion:
– Avant d’utiliser un outil, posez-vous la question de savoir à quoi il est utile, et dans quel but il a été créé
– Si l’outil a un lien avec la psychologie mais qu’aucun psychologue ne l’utilise, méfiez-vous
– Si l’outil a un lien avec la psychologie mais qu’aucune faculté de psychologie ne l’enseigne, méfiez-vous
– Si l’outil a permis à une industrie multimilliardaire de voir le jour, méfiez-vous

Sources:
https://www.myersbriggs.org/my-mbti-personality-type/mbti-basics/
https://www.myersbriggs.org/my-mbti-personality-type/mbti-basics/reliability-and-validity.htm
https://knowledge.wharton.upenn.edu/article/does-the-myers-briggs-test-really-work/
https://www.theguardian.com/science/brain-flapping/2013/mar/19/myers-briggs-test-unscientific
https://www.quora.com/Is-MBTI-scientific-or-pseudoscientific
https://www.straightdope.com/21344021/does-the-myers-briggs-personality-assessment-really-tell-you-anything
https://en.wikipedia.org/wiki/Myers%E2%80%93Briggs_Type_Indicator
https://www.linkedin.com/pulse/20130917155206-69244073-say-goodbye-to-mbti-the-fad-that-won-t-die/

Restons en contact, inscrivez-vous à notre newsletter!
www.coapta.ch/newsletter

Accès gratuit à toutes nos ressources:
www.coapta.ch/campus

Accès aux archives du podcast:
www.coapta.ch/podcast

Une production COAPTA, copyright 2020 COAPTA Sàrl
Site internet: www.coapta.ch

Episodes sur le même sujet

Partager cet épisode

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pocket
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur print
Partager sur email
coaching-pour-dirigeant-coach-vm
Bonjour, c'est Vincent. Vous semblez intéressé-e par ce que je fais?

En échange de votre adresse mail, je vous envoie un petit cadeau de bienvenue dans mon groupe de contacts: les 10 commandements du bon collaborateur.

Maximum un message par mois, et vous pourrez vous désabonner quand vous voulez. On y va?